Lobby du BTP et la menace sur les terres agricoles

juillet 24, 2019 0 Par administrator

La métropole française connaît aujourd’hui une forte croissance en construction. Ceci est sûrement dû à un afflux important d’étrangers ainsi qu’à une migration incessante vers les grandes villes. De possibles extensions de mégalopoles sont à l’ordre du jour, ce qui aurait des répercussions sur le monde agricole.

Les lobbies dans le BTP

De prime abord, les lobbies sont des groupes de personnes ayant des intérêts dans un secteur. Souvent, on parle de lobby dans le milieu lucratif tels l’industrie, la production, le commerce et notamment, le BTP. Ces entités peuvent œuvrer sur un ou plusieurs secteurs dépassant les frontières d’un pays. On parle dans ce cas de multinationale. Le BTP est un domaine particulièrement rentable, car l’offre ne suffit pas de combler les demandes dans le secteur. Ceci est notamment dû à un afflux en nombre de migrants vers les grandes agglomérations. En cause, la plupart des centres intérêt sont situées au sein ou en périphérie de la ville à savoir les usines, les centres commerciaux, les écoles et universités, etc. C’est, d’ailleurs, pour ces raisons que les investisseurs sont nombreux à œuvrer dans le BTP et d’autres personnes trouvent également des intérêts dans ce domaine comme les courtiers, les agences immobilières, les banques et agences de prêts, etc. Le lobby du BTP désigne à peu près l’ensemble de ces catégories de personnes ou d’institutions dont le principal objectif est de trouver du bénéfice dans les transactions dans le BTP.

Une menace sur les terres agricoles

Aujourd’hui, cette tendance de la population à occuper les grandes villes pose problématiques. Cela pèse sur l’environnement avec la pollution. Outre cela, l’espace vient à manquer pour que chacun puisse avoir sa propre résidence. Les lobbies du BTP offrent alors la solution d’aménager des constructions sur les terres agricoles, ceci, en vue de faire face à la demande croissante et d’inciter les gens à occuper les terres outre que les mégalopoles. On parle ainsi d’urbanisation des terres agricoles. Cela représente, néanmoins, une menace pour les agriculteurs et les personnes ayant comme ressources les produits issus de la culture et de la ferme. En effet, il serait difficile de trouver d’autres terres pouvant répondre aux besoins de chaque agriculteur. A part cela, donner d’autres activités à ces gens semble assez ardu puisqu’ils devraient suivre certaines formations ultérieures en accord avec les nouvelles activités. Tout ceci laisse à dire que le lobby du BTP semble devoir se préoccuper de plusieurs choses avant de penser occuper les terres agricoles.